Florent Ibenge : « On n’a pas été bon dans la récupération des ballons »

Les Léopards de la RDC se sont imposés 3-1 face aux Diables rouges de la République du Congo samedi 10 juin pour la première journée des éliminatoires de la CAN 2019. Florent Ibenge a relevé, à la fin de la rencontre, certaines faiblesses de son équipe. Le sélectionneur de la RDC a pointé les défaillances liées à la récupération des ballons et le manque de concentration à la fin de la première rencontre.
« On a joué en 4-4-2. Je sais qu’on se met en danger. Beaucoup de gens réclament ce système. Mais le grand problème c’est la récupération du ballon. On n’a pas été bon dans la récupération de ballon parce que c’est un système qu’on a du mal à maîtriser. Mais il fallait prendre des risques et ne pas attendre cette équipe. On sait qu’on a de la qualité. On a fait mal à cette équipe », analyse Florent Ibenge, avant de poursuivre :
« On a bien démarré le match. On a marqué, malheureusement, on a reculé. On a laissé venir cette équipe du Congo, on les a laissés dans le jeu, alors que lorsqu’on a commencé le match, on sentait bien qu’ils étaient timorés. On a manqué de lucidité, parce qu’au moment où cette équipe marque, il reste une minute avant la mi-temps », rappelle Florent Ibenge.

Remplacement de Bakambu

Le sélectionneur de la RDC a aussi justifié le remplacement de Cédric Bakambu, boudé par les supporters du stade des Martyrs.

« Bakambu a fait un très bon match. Mais il est à court de préparation. Non seulement il avait des crampes et vous avez vu qu’il ne défendait plus. Au moment où vous êtes en train de mener 2-1, si vous le laissez sur le terrain, vous prenez le risque de laisser l’adversaire plus fort et d’égaliser, ou alors vous solidifier votre équipe. C’est ce qu’on a fait, en solidifiant l’équipe et on était tranquille. Mais c’est vrai que depuis la fin de son championnat, il n’a pas travaillé. Il préparait son mariage. Il est revenu un peu. On savait qu’avec envie il pourrait jouer, mais pas un match entier », s’est-il justifié.

Coupe du monde

Pour Florent Ibenge, ce match lui permet de bien préparer les rencontres des éliminatoires de la coupe du monde 2018.
 « Je peux vous dire que maintenant on est  à deux matches de la coupe du monde. On est à un moment quasi historique. On ne va pas aller en Tunisie pour faire le tourisme. On va aller pour gagner et on sera motivé. On va mettre en place la meilleure équipe pour remporter ce match », promet Florent Ibenge.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner