CPI: «Le principe de complémentarité garantit la souveraineté des Etats»

Le 1er juillet 2017, la Cour pénale internationale a totalisé 15 ans. C’est le 1er juillet 2002 qu’entrait en vigueur le Statut de Rome qui crée cette cour.

Pour faire le bilan de cette juridiction qui a jugé et juge encore des Congolais, nous interrogeons Patrick Tshibuyi, l’un des responsables de l’unité de sensibilisation à la représentation de la CPI en RDC.

M. Tshibuyi explique notamment l’un des principes fondamentaux de la CPI : le principe de complémentarité. «La CPI n’exerce sa mission que si les systèmes nationaux, c’est-à-dire les tribunaux nationaux, n’ont pas la volonté ou la capacité de le faire», explique-t-il.

Patrick Tshibuyi s’entretient avec Honoré Misenga.

/sites/default/files/2017-07/20170706-entretien-patrick-tshibuyi_5min04sec.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner