Projet de la cimenterie de Maiko : le gouvernement désigne un nouvel investisseur

Le ministre de l’Industrie Marcel Ilunga a révélé lundi 10 mai à Kisangani(Tshopo) que le gouvernement Congolais a désigné un nouvel investisseur, Satarem Hong Kong, pour matérialiser le projet de la cimenterie de Maiko dont la première pierre était posée le 30 juin 2007 par le chef de l’Etat.

La compagnie Satarem Hong Kong apporte 250 millions de dollars américains pour construire une usine ayant une capacité d’un million de tonnes de ciment gris par an, indique le ministre de l’Industrie.

Le gouvernement devra limiter la concession des matières premières (calcaires)  de plus de 24 hectares à Kayete, construire le pont Maiko et réhabiliter la route d’accès sur le site. Marcel Ilunga va aussi inspecter tous les matériels envoyés dans la province de la Tshopo pour la construction de cette cimenterie en évaluant leur nature et la quantité.

Il assure que dans le contrat signé entre le gouvernement et la firme chinoise, les infrastructures de base notamment les écoles seront construites. Le ministre de l’industrie promet aussi des enquêtes pour faire la lumière sur la disparition de 1 400 tonnes de matériels envoyés à Kisangani il y a quelques années pour la construction la cimenterie de Maiko par  le premier investisseur Jaguar.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner