Nord-Kivu : le chef des Maï-MaÏ Sheka s’est rendu à la MONUSCO

Le chef de la milice Maï-Maï Ndumadefense of Congo Ntabo Ntaberi – dit Sheka -, s’est rendu ce mercredi 26 juillet aux forces de la MONUSCO, a annoncé la MONUSCO.

 

Ntabo Ntaberi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour crimes contre l’humanité. Il figure également sur la liste des personnalités congolaises soumises à des sanctions par le Conseil de sécurité des Nations unies.

Le 6 janvier 2011, les autorités judiciaires congolaises ont émis un mandat d'arrêt pour crimes contre l'humanité à l'encontre de Ntabo Ntaberi Sheka, pour sa responsabilité dans des viols massifs, mais il était toujours en fuite.

Ntabo Ntaberi Sheka a « commis de graves violations du droit international en s’en prenant à des enfants », selon le Conseil de sécurité des Nations unies.

En juillet 2014, l'armée congolaise et la mission de maintien de la paix de l'ONU en RD Congo, la MONUSCO, ont commencé des opérations militaires contre le groupe armé commandé par Sheka dans le territoire de Walikale, dans la province du Nord-Kivu. Selon des responsables, l'un des objectifs de ces opérations était d'arrêter Sheka, mais les opérations ont été rendues difficiles par l’isolement de Walikale et où n'existent que peu de routes.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner