L’insécurité à la base de la lenteur dans la réhabilitation de la route Laurent-Désiré Kabila, selon Albert Usotshika

Les travaux de la réhabilitation de la route Laurent Désiré Kabila lancés depuis octobre 2016 à Kananga pataugent, se plaignent les usagers de transport en commun dans cette ville.

Invité de Radio Okapi lundi 14 août, le ministre provincial des Infrastructures, Travaux publics et Reconstruction du Kasaï-Central, Albert Usotshika attribue cette lenteur à l’insécurité provoquée par le phénomène Kamuina Nsapu.

Selon lui, l’activisme de cette milice a poussé les agents de l’entreprise chinoise CREK8 qui avaient débuté les travaux de réfection de ce tronçon à retourner à Kinshasa.

Il fournit d’autres explications sur cette question dans cet entretien avec François Kadima.

/sites/default/files/2017-08/1408017-p-f-invite_albert_usotshika-webok.mp3
 
 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner