Le Potentiel: « Election des gouverneurs : ça se complique pour la MP »

 
Revue de presse du 22 août 2017
 
Les journaux parus ce mardi à Kinshasa focalisent leur attention sur l’élection des gouverneurs dans certaines provinces.
 
Le Potentiel estime qu’en annulant, sur base d’un arrêt de la Cour constitutionnelle, l’élection du vice-gouverneur de la province de l’Equateur, la CENI a créé une jurisprudence qui met à mal la MP dans sa tentative d’une nouvelle consolidation de sa présence dans certaines provinces.
 
Le journal rapporte que Jean-Claude Kazembe, gouverneur du Haut-Katanga, déchu mais réhabilité par la Haute Cour a saisi l’opportunité pour réclamer l’annulation de l’élection prévue dans sa province. Même situation dans la province de la Tshuapa. Ce branle-bas complique le calcul politique que la MP avait chargé le ministre de l’Intérieur de mettre en œuvre, conclut le quotidien.
 
Dans la province de la Tshuapa, le gouverneur Cyprien Lomboto, également de la MP, couvert par un arrêt de la Cour constitutionnelle rendue en sa faveur, veut résister. Mais la MP a déjà actionné, via la CENI, la procédure de son éviction, note le tabloïd.
 
«Suspension de l’élection de gouverneur et vice-gouverneur à l’Equateur: la CENI au cœur de la polémique de deux poids, deux mesures», titre L’Avenir. Le journal constate que malgré la force exécutoire qui recouvre les décisions émanant de la Cour constitutionnelle, certains politiques tentent maladroitement de soutenir le contraire dans le seul but de mettre hors-jeu des gouverneurs qui ne sont plus en odeur de sainteté avec leur famille politique.
 
Le quotidien constate que la province de l’Equateur est désormais retirée de la liste que le ministre Ramazani Shadari a adressée au président de la CENI pour organiser les élections. Selon le tabloïd, Le motif ayant soutenu ce retrait est que la CENI a constaté que dans cette province, il n’y avait pas vacance puisque le gouverneur a été réhabilité par la Cour constitutionnelle. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, analyse L’Avenir, le Haut Katanga, le Haut Lomami, le Kasaï Central, la Tshuapa, la Tshopo et le Kwilu devraient connaitre le même sort, puisqu’il n’y a pas, non plus, vacances du pouvoir exécutif.
 
L’autre sujet qui intéresse la presse de Kinshasa a trait à l’éboulement de Tara dans la province de l’Ituri.
 
Le Potentiel constate que les responsables politiques  ignorent ce drame.  «Tshibala à Pretoria, Minaku à Kigali : Kinshasa ignore les 200 morts de l’Ituri», titre le journal. Alors que l’autorité provinciale a montré ses limites dans la gestion de cette catastrophe naturelle, le pouvoir en place à Kinshasa a préféré rester dans son confort quotidien, regrette le journal qui note que la province de l’Ituri pleure ses morts seule, loin de toute compassion du gouvernement central. Qu’est-ce qui reste encore de la RDC quand 200 Congolais peuvent mourir sans que les dirigeants ne s’en émeuvent outre mesure, s’interroge Le Potentiel.
 
Forum des As note tout de même que la Chine a compati au malheur qui frappe la RDC après la mort de plus de 200 personnes lors de cet éboulement. Le président chinois Xi Jinping a présenté ses condoléances aux familles des victimes et exprimé à tous ceux qui sont affectés par ce désastre au nom du gouvernement et du peuple chinois, rapporte le quotidien.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (100)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (42)
Beni (32)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (21)
Linafoot (20)
Opposition (18)