Alexis Bonte parle de la crise alimentaire qui frappe certaines régions de la RDC


Alexis Bonte, représentant par intérim de l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) affirme que certaines régions de la RDC font face à une situation de famine aigüe.
« Par rapport à l’année passée, c’est une augmentation de 30% du nombre de personnes qui sont dans cette situation de crise d’urgence  au niveau alimentaire. La principale cause c’est le déplacement. Au Tanganyika, il  y a eu un déplacement relativement massif d’environ 500 000 personnes dû à un conflit communautaire qui sévit depuis plus d’une année. Au Grand Kasaï, depuis une année, il y a eu des violences assez extrêmes qui ont provoqué le déplacement d’environ 1,5 millions de personnes. Toutes ces personnes sont des producteurs agricoles. Quand elles se déplacent, elles ne peuvent produire, ni pour elles-mêmes, ni pour le marché », explique Alexis Bonte.

Il note néanmoins que la FAO a mis en place des options pour « favoriser la production maraichère et les saisons agricoles vivrières» pour assister plus de 10 000 familles déplacées.

Alexis Bonte répond aux questions de Jean-Pierre Elali Ikoko.

/sites/default/files/2017-08/11._230817-p-f-kin_invite_fao_crise_alimentaire_1.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (101)
Elections (90)
Ebola (85)
élection (47)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)