Kasaï: la rentrée parlementaire perturbée par 3 anciens membres du bureau de l’assemblée

L’ouverture de la session de septembre de l’assemblée provinciale du Kasaï a été perturbée samedi 30 septembre par l’intrusion de trois anciens membres du bureau de cette institution, déchus au cours de la dernière session de mars.

Cette séance a été perturbée dès son ouverture. Trois anciens membres du bureau, le vice-président, le rapporteur et le questeur se sont présentés pour reprendre leurs postes.

Le président de l’assemblée provinciale a tenté en vain de les en dissuader, les invitant à s’assoir aux côtés de leurs collègues députés.

Face au refus de ces trois anciens membres du bureau, une vive altercation les a opposés à leurs collègues. Des témoins rapportent que certains députés ont failli en venir aux mains avant que la police n’intervienne.

Après cet incident, les députés et les invités dont le gouverneur de la province venus assister à l’ouverture de la session ont quitté la salle.

Quelques minutes après, les députés provinciaux sont revenus pour procéder à l’ouverture de la session.

Le président de l’assemblée provinciale, François Madila, a appelé à l’apaisement, promettant de discuter avec les anciens membres du bureau.

Il affirme que la question de la déchéance de ces trois anciens membres du bureau de l’assemblée provinciale du Kasaï avait été portée devant la cour constitutionnelle qui n’a pas encore rendu son verdict. Il les invite à siéger comme tous les autres députés en attendant la décision de la haute cour.

Les anciens vice-président, rapporteur et questeur de cette assemblée avaient été déchus en juin dernier. Ils étaient accusés de manque de civisme et d’éthique professionnelle. Le questeur était notamment accusé de pratiquer la «banque Lambert», système de prêt à taux prohibitif.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner