La Bralima annonce une suppression des postes

La direction générale de la société brassicole Bralima annonce une suppression des postes en son sein, à la suite d’une restructuration de ses activités dictée par un contexte économique difficile dans lequel l’entreprise évolue depuis quelques années. Cette nouvelle est contenue dans un mémorandum du 11 octobre, que la direction générale de l’entreprise a adressé au personnel.

Le contexte économique difficile évoqué dans le mémorandum de la direction de la Bralima évoque la souffrance que connait la société depuis 2013 avec l’augmentation des droits d’accises de plus de 50%. Un impôt indirect dû sur la consommation.  Le document fait également mention de l’augmentation des tarifs de consommation d’eau et d’électricité de plus de 20 %.

Ces difficultés ont été accentuées désormais par l’inflation galopante et la dépréciation du franc congolais.

Une situation qui a obligé l’entreprise à fermer l’année dernière les usines de Boma (Kongo-Central) et de Mbandaka (Equateur) ainsi qu’une dépréciation de 286 millions d’euros de ses actifs.

Ainsi donc, par cette restructuration, la direction entend focaliser ses efforts sur son métier de brasseur pour une optimisation de sa capacité de production et de distribution.

Cette décision a pour conséquence première, l’abolition de certains postes, qui mettra carrément fin à la carrière de quelques agents. Mais leur nombre n’a pas été déterminé.

Toutefois, précise le mémorandum, des dispositions sont déjà prises avec la délégation syndicale afin que tous les agents qui seront affectés bénéficient d’un traitement digne.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner