Le programme STAREC analyse lien entre la population de l’Ituri et la milice FRPI

Le Programme national de Stabilisation et reconstruction des zones sorties des conflits armés (STAREC) a réuni pendant cinq jours à Bunia, cent trente personnes dont des parlementaires, des officiers généraux des FARDC et de la Police ainsi que des délégués des communautés ethniques de l’Ituri.

Ils se sont penchés sur la sécurisation du sud du territoire d’Irumu, théâtre d’affrontements entre les FARDC et les miliciens de la FRPI depuis plus de quinze ans.

«On a compris que la situation FRPI n’est pas seulement militaire, mais il est aussi communautaire. Donc, il y a aussi cet aspect-là de lien entre la communauté et le groupe armé», a indiqué Jean-Marc Mazio, le chargé des missions du STAREC en Ituri.

Il fait l’état des lieux de la crise et d’éventuelles pistes de sortie de la crise, dans cet entretien avec José des Chartes Menga :

/sites/default/files/2017-10/10._241017-p-f-bunia_invite_jean_marc_mazio_starec.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner