Nyonyi Bwanakawa : « Dans la ville de Beni, l’insécurité est presqu’endémique »

 
Nyonyi Bwanakawa, maire de la ville de Beni (Nord-Kivu) rend compte des raisons qui l’ont poussé à interdire toutes les manifestations politiques dans cette ville. Il évoque principalement les raisons sécuritaires :

 « La ville de Beni n’est pas à comparer avec les autres villes. Nous avons notre particularité : l’insécurité y est presqu’endémique. J’ai fait comprendre à ceux qui veulent manifester que l’heure est à la vigilance. La population toute entière devrait se mettre autour des FARDC pour détecter tout mouvement suspect qui aurait pour objectif de perturber l’ordre et la quiétude dans la ville de Beni. L’heure aujourd’hui n’est plus aux marches, pacifiques soient-elles, mais ensemble, nous devons voir comment sécuriser notre entité », se justifie Nyonyi Bwanakawa.

Le maire de Beni pointe aussi l’attitude  des manifestants.

« Au niveau de la ville de Beni, il y a une confusion entre manifestation citoyenne et destruction des biens publics et privés. Tout celui que nous verrons en train de détruire les biens publics ou privés, il devra répondre de ses actes auprès des cours et tribunaux », menace-t-il.

Nyonyi Bwanakawa s’entretient avec Christian Mapendano.

/sites/default/files/2017-11/10._281117-p-f-invitemairedebeniinterdictionmanifestations-00.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (102)
RDC (102)
Elections (90)
Ebola (86)
élection (47)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)