Lusambo : activités paralysées suite à une bagarre à l’assemblée provinciale


Toutes les activités ont été paralysées vendredi 8 décembre à Lusambo (Sankuru), à la suite d’une bagarre rangée au siège de l’assemblée provinciale entre partisans de Charles Pongo, président du bureau de cette institution, et ceux de Martin Shongo, rapporteur du même bureau. Le bilan état de trois blessés graves et plusieurs interpellations.  

La tension était vive au point que la police a dû procéder à des tirs de sommation  pour arrêter la bagarre, indiquent les témoins. Le président du bureau de l’assemblée provinciale du Sankuru, réhabilité récemment par la Cour constitutionnelle, conférait avec un député provincial, quand il a été alerté par un vacarme dans l’enceinte de l’hémicycle.

Une fois dehors, il trouvera quatre députés, dont le rapporteur, qui a assumé les fonctions de président du bureau de l’assemblée provinciale, durant une année. Ils étaient accompagnés d’un groupe de jeunes, selon les mêmes sources, visiblement déterminés à faire de la casse.

Très vite c’est la bousculade, dans la foulée, le conseiller juridique du président Charles Pongo est blessé à la tête à l’aide d’un couteau. Ensuite, trois autres personnes  sont grièvement blessées et admises à l’hôpital.

Une source au sein de l’assemblée provinciale indique que plus de dix députés provinciaux sur les seize ont déjà apposé leurs signatures sur une lettre de retrait de confiance au président réhabilité. Ils comptaient demander à Charles Pongo des explications sur certains griefs qu’ils retiennent à son encontre, au cours de la plénière qui devrait avoir vendredi 8 décembre.

Mais, Charles Pongo tarde à convoquer ladite plénière qui risquerait de décider de son désaveux, juste une semaine après son retour au perchoir.
La situation à l’assemblée provinciale a donné lieu à une marche spontanée de certains jeunes de Lusambo, qui, eux, réclameraient la déchéance du gouverneur de province.
Dans ce climat de tension, les parents ont dû retirer leurs enfants de l’école. Le marché et les commerces ont tout simplement fermé.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner