Lambert Mende : «Les rêves d’hécatombe se sont écroulés comme un château des cartes»

Pour le porte-parole du Gouvernement Lambert Mende, la marche organisée par le comité laïc catholique dimanche 31 décembre pour réclamer notamment l’application de l’accord de la Saint Sylvestre, visait à provoquer une hécatombe.  Et de l’avis du ministre des médias, cet objectif n’a pas été atteint.

«Les rêves du grand soir, les rêves d’hécatombe caressés par des initiateurs de ces désordres programmés se sont écroulés comme un château des cartes», s’est réjoui Lambert Mende, au cours d’un point de presse organisé mercredi 3 janvier à Kinshasa.

Au cours de ce face à face avec la presse nationale et internationale, le porte-parole du gouvernement a confirmé le bilan de trois morts avancées par la police à la suite de ces manifestations.

Il a par ailleurs demandé aux personnes détenant des informations sur les autres victimes de cette manifestation de contacter la police pour des enquêtes.

«Les forces de l’ordre n’ont causé aucune perte en vies humaines»

Réagissant à la communication de l’archevêque de Kinshasa, le Cardinal Laurent Monsengwo qui a condamné la répression violente de la marche des chrétiens catholiques dimanche, le ministre Mende a dénoncé «des insultes» du prélat catholique à l’encontre des forces de l’ordre.

«Les forces de sécurité ne méritent pas ces insultes [….] C’est grâce à leur bravour que des terroristes n’ont pas semé plus des désolations » a relevé le ministre.

Pour M. Mende, les forces de l’ordre n’ont causé aucune perte en vies humaines lors de cette manifestation.

Il regrette que le Cardinal ait dans sa sortie médiatique «incité les congolais à la haine et la confrontation, en développant un discours belliqueux aux accents des combattants.»

Lambert Mende appelle l’archevêque de Kinshasa à «pacifier les esprits».

Bilan satisfaisant

Au cours de sa sortie médiatique, le cardinal Monsegwo avait conseillé «aux dirigeants médiocres de dégager, pour que règnent la paix et la justice en RD Congo.»

En réponse, le porte-parole du gouvernement congolais a indiqué que la Majorité au pouvoir «n’a pas à rougir du bilan de ses deux magistratures», estimant que ce bilan est satisfaisant.

De l’avis du ministre, la crise que traverse la RDC actuellement n’a rien avoir  avec le gouvernement actuel, ni l’application de l’accord de la saint Sylvestre tant réclamer par les organisateurs de la marche du 31 décembre. «L’application du dudit accord est en pleine phase de maturité» a-t-il indiqué.

A l’en croire, cette crise est l’œuvre «des gens obstinés à renverser les institutions congolaises pour ramasser le pouvoir par des moyens non démocratiques.»
 
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (82)
RDC (73)
Elections (70)
élection (62)
FARDC (49)
Beni (44)
Monusco (41)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (29)
Vclub (26)
Léopards (23)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)