Actualite.cd : «António Guterres demande des enquêtes “crédibles” sur la répression meurtrière de la marche du 21 janvier»


Revue de presse du mardi 23 janvier 2018
La presse de Kinshasa revient sur les différentes réactions des personnalités et organisations nationales et internationales à la suite de la répression de la marche du 21 janvier, initiée par le Comité laïc de coordination (CLC).

António Guterres, secrétaire général  de l’ONU, a appelé les autorités congolaises à mener des enquêtes crédibles sur les violences du 21 janvier et à traduire les responsables en justice, rapporte Actualite.cd.
«Le Secrétaire général appelle une nouvelle fois les acteurs politiques congolais à œuvrer pour la mise en œuvre complète de l’accord politique du 31 décembre, qui reste la seule voie viable vers la tenue des élections, le transfert pacifique du pouvoir et la consolidation de la stabilité en République démocratique du Congo», a déclaré Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général, note le site web.

Selon le portail, António Guterres a demandé aux autorités congolaises de faire respecter les droits du peuple à la liberté d’expression et de réunion pacifique et a appelé « au plein respect des lieux de culte ».

Cas-info.ca note qu’au lendemain des marches du 21 janvier, la diplomatie française a condamné «fermement» ces violences et réitéré son appel au respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales «à commencer par le droit de manifestation».

La France invite également les parties prenantes au dialogue et au rejet de la violence  et les autorités congolaises à faire toute la lumière sur celles violences survenues le 21 janvier, afin que les responsables en répondent devant la justice, indique le site web.

Le Comité laïc de coordination va poursuivre la mobilisation, renseigne Cas-info.ca. Selon le portail, le CLC affirme ne pas être prête à donner un répit au pouvoir.
«Nous n’avons pas peur et nous ne ferons plus jamais marche arrière», a déclaré le CLC après avoir remercié des centaines de milliers de congolais qui ont participé à la marche ainsi que les prêtres et les religieux qui ont « courageusement » accompagné les marcheurs.

Forum des As de son côté rapporte que le CLC envisage d’autres actions. Cette structure de l’église catholique, indique le journal, demande au peuple de Dieu de rester mobilisé pour répondre à son prochain appel.

Isidore Ndaywel, membre du CLC, contraint à la clandestinité, rapporte Le Potentiel, inscrit son engagement dans le sens de rétablir la dignité perdue des Congolais. « Il faut lutter pour que le pays aille mieux », indique cet historien dont les propos sont repris par le quotidien.

Mais face à la grande répression que réserve le pouvoir à chaque appel du CLC, M. Ndaywel estime que le président Kabila a plongé le pays dans une crise inutile.

Concernant le bilan de la marche du 21 janvier, Forum des As parle d’un « mystère sur les 6 morts avancés par la MONUSCO ». Selon le journal, la mission onusienne a annoncé des morts sans les identifier ni établir les conditions dans lesquelles le malheur est survenu.

La Tempête des tropiques qui reprend le bilan de 9 morts, 122 blessés, 287 arrestations, donné par l’ACAJ, note qu’avec ces morts, la porte de la CPI s’ouvre pour les responsables congolais.
Le Potentiel estime pour sa part que le bilan de 9 personnes tuées est encore provisoire. Le journal note que toutes les victimes ont été atteintes par les balles réelles tirées par des agents de l’ordre. D’après le quotidien, quatre corps sans vie ont été emportés par des agents de l’ordre vers une destination inconnue.

La Référence Plus rend compte d’un rapport accablant de Human rights whatch (HRW) sur les forces de sécurité qui ont fait usage excessif de la force, notamment en tirant des gaz lacrymogènes et à balles réelles sur des manifestants pacifiques dans les églises catholiques.
Les tirs, passages à tabac et arrestations arbitraires des fidèles pacifiques par les forces de l’ordre sont une violation des droits de ces personnes à la liberté de culte, d’expression et de réunion pacifique, rapporte le tabloïd.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires