Un an après son décès, la dépouille d’Etienne Tshisekedi toujours pas rapatriée en RDC

Le corps d’Etienne Tshisekedi n’est toujours pas rapatrié en République démocratique du Congo (RDC), un an après sa mort. Le président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) est décédé le 1er février 2017 à Bruxelles où il s’était rendu pour des examens médicaux.
 
Opposant historique, Etienne Tshisekedi a d’abord résisté au régime de Mobutu ensuite à ceux des Kabila Père et Fils. La mort l’a surpris à 84 ans. Au moment de sa mort, le pays est en pleine crise politique née de la non-organisation des élections fin 2016.

Son parti, l’UDPS, et le Rassemblement – plateforme de l’opposition qu’il a réussi à mettre en place – joueront un rôle déterminant dans la signature de l’accord politique dit de la Saint-Sylvestre pour une cogestion du pouvoir avec l’opposition jusqu’à l’organisation des élections. Lui-même en sa qualité du président du conseil des sages du Rassemblement sera désigné par consensus pour diriger le comité de suivi de cet accord politique. Fonction qu’il n’exercera jamais de son vivant.
 
Apres l’annonce de la mort d’Etienne Tshisekedi, le président Joseph Kabila instruit le gouvernement de prendre des dispositions nécessaires en vue de l’organisation des obsèques de l’ancien Premier ministre.
 
Mais des divergences persistantes entre le gouvernement, sa famille et son parti vont rendre difficile l’organisation des obsèques. Les trois parties ne s’entendent pas notamment sur le lieu de l’inhumation de l’opposant, la date du rapatriement et l’organisation même des funérailles. 
 
L’UDPS va dans un premier temps refusé le carré spécial du cimetière de la Gombe proposé par les autorités congolaises préférant le siège du parti, Kabeya Kamwanga – terre natale du disparu – ou encore une concession familiale à N’sele dans la périphérie Est de Kinshasa. Evoquant une disposition légale datant de l’époque coloniale, le gouvernement va de son côté s’opposer à l’inhumation du leader de l’UDPS au siège de son parti.
 
Un an après son décès, plusieurs messes sont prévues à Kinshasa pour célébrer la mémoire de l’homme politique qui aura marqué plusieurs générations. L’UDPS organise ce jeudi 1er juillet une messe de requiem à la cathédrale Notre Dame du Congo. L’UDPS Tshibala - actuel Premier ministre de la RDC à la tête d’une dissidence de ce parti - sera à la paroisse Notre Dame de Fatima, tandis que Valentin Mubake, ancien conseiller politique de feu Etienne Tshisekedi aujourd’hui en froid avec ses camarades du parti assistera à une messe en mémoire d’Etienne Tshisekedi dans une paroisse catholique de la commune de Lemba.
 
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (99)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (44)
Beni (34)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Linafoot (19)
Vclub (19)
Opposition (18)