Festival Amani : « signe que le climat de méfiance a disparu au Nord-Kivu » (Paluku)

La cinquième édition du Festival s’est ouverte ce vendredi 9 février à Goma (Nord-Kivu) pour trois jours de danses et des musiques pour promouvoir la paix.
 
Environ trente-six mille festivaliers venus des pays frontaliers de la RDC dont le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi  sont arrivés à Goma dans le cadre de cette manifestation culturelle, estiment les organisateurs du Festival Amani.  
 Un engouement qui selon le gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku témoignage que le climat de méfiance alimenté par l’insécurité d’antan ne règne plus dans sa province.
 
«Le fait que les gens se rencontrent traduit effectivement que ce climat de méfiance qui a régné autrefois dans les temps qui ont passé, ce climat a disparu. Quand je vois les jeune gens qui viennent de partout, du Rwanda, du Burundi, de l’Ouganda, se rencontrent avec ceux de la RDC, c’est pour moi une joie immense», a commenté le gouverneur Paluku, appelant ses administrés à « garder espoir que la paix pointe à l’horizon».
 
Pas de paix sans travail
 
Pour sa part, l’organisateur de cette cinquième édition du festival Amani Eric Delamotte a souligné la nécessité pour les jeunes de travailler pour renforcer cette paix tant recherchée dans la région.
 
Pour lui, « Il n’y a pas de paix sans travail ». C’est dans cette optique que cette 5ème édition a mis l’accent sur la promotion de l’entreprenariat pour motiver les jeunes à créer des entreprises.
 
« Cette année, plus que toutes les autres, on va appuyer le coté promotion de l’entreprenariat des junes.  Nous pensons qu’il n’y a pas de paix sans travail, il n’y pas de paix sans création des valeurs ajoutées » a affirmé M. Delamotte, faisant savoir que plusieurs initiatives sont déjà élaborées en marge de ce festival pour accompagner des jeunes dans la création des entreprises.
 
Organisation
 
Durant trois jours, dix-neuf groupes musicaux congolais et étrangers vont livrer des concerts à Goma dans le de ce festival placé sous le thème : « Dansez pour changer, Chantez pour la Paix ».
 
L’artiste Hervé Ferre Gola, l’une des guest-stars du festival, va ouvrir le bal ce vendredi dans la soirée. Cinq jeunes artistes locaux vont également  représenter la ville de Goma ainsi que des groupes traditionnels de différents territoires du Nord-Kivu.
 
Des artistes du Rwanda, du Burundi et de l’Ouganda et même du Congo Brazzaville participent aussi à cette grande fête de la musique pour la paix. Dans ce groupe, l’Ougandais José Camilione et le Brazzavillois Zao sont très attendus. D’autres groupes européens et sud-africains vont se joindre à la fête.
 
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (84)
RDC (74)
Elections (70)
élection (63)
FARDC (49)
Beni (45)
Monusco (42)
Opposition (32)
ADF (32)
FCC (29)
Vclub (26)
Caf (23)
Léopards (21)
Linafoot (20)
Mazembe (19)