Allégations des violences sexuelles impliquant les Casques bleus : Florence Marchal rappelle la «tolérance zéro»

La MONUSCO est au courant des allégations des violences sexuelles qu’auraient commises ses casques bleus du contingent sud-africain dans l’Est de la RDC. Selon sa porte-parole, Florence Marchal, les quatre victimes majeures de ces exactions ont été remises au Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et une mineure au Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) qui assurent leur prise en charge.
 
A cet effet, la Mission onusienne rappelle sa politique de tolérance zéro en matière d’exploitation et violences sexuelles qui ne laisse pas impuni tout individu qui serait reconnu coupable.
 
Florence Marchal aborde cette question avec Jeff Ngoy.

/sites/default/files/2018-02/web-10._140218-p-f-kininviteflrencemarchal.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (82)
RDC (73)
Elections (70)
élection (62)
FARDC (49)
Beni (44)
Monusco (41)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (29)
Vclub (26)
Léopards (23)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)