Ango : un mort lors des protestations contre le meurtre de 4 habitants

Une personne a succombé de ses blessures à la suite des manifestations organisées samedi par les habitants d’Ango (Bas-Uele) pour protester contre le meurtre la veille de quatre habitants de la cité par des hommes armés non identifiés.

 A la suite de ce quadruple meurtre vendredi en effet, les habitants d’Ango se sont révoltés samedi à l’arrivée des corps et ont brûlé quelques maisons des étrangers, en majorité celles des Soudanais et des éleveurs Mbororos.

 Brulé à la suite de cette vendetta, un sujet Soudanais a succombé à ses blessures quelques instants après avoir été admis à l’hôpital pour des soins. Un autre a été grièvement blessé. Il est actuellement en soins dans une formation médicale de la place.

 Un jeune manifestant a par ailleurs été blessé par balles, probablement tiré par un policier, ont indiqué des témoins sur place. Cette information est démentie par Dieudonné Badele, l’administrateur du territoire d’Ango qui a soutenu au cours d’un point de presse samedi que les policiers qui ont rétabli l’ordre ont eu recours aux armes non létales.

 Des dégâts matériels importants ont également été enregistrés à la suite de ces protestations populaires. D’après M.Badele, dix-sept familles ont perdu leurs habitations ainsi que leurs biens dont deux motos, des ustensiles de cuisine et des habits. 

 Au terme d’une réunion de comité territorial de sécurité organisée ce dimanche, une commission a été mise en place pour identifier toutes les victimes de ces manifestations et inventorier leurs biens perdus.

Ce comité a également décidé de relancer des patrouilles mixtes policiers-militaires pour assurer la sécurité de la population et des étrangers.

Pour l’instant,  un calme précaire règne dans la cité d’Ango, ont indiqué des sources sur place.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner