Goma: arrivée de 80 miliciens après leur reddition à Butembo et à Beni

Quatre-vingt combattants des trois factions Maï-Maï, qui ont fait reddition à Beni et à Butembo il y a quelques mois, sont finalement arrivés   jeudi 29 mars à Goma. Certains accompagnés de leurs dépendants, ces combattants attendent leur intégration au sein des FARDC, selon les promesses leur faites par le gouvernement congolais pendant les négociations, affirment-ils.

Les quatre-vingt combattants, dont deux femmes, viennent des trois factions des groupes armés :

  • l’Union des patriotes pour la défense des innocents (UPDI)
  • la Résistance nationale Lumumbiste (RNL), actuellement active dans le territoire de Lubero
  • l’organisation d’autodéfense des patriotes des Beni, avec son état-major dans le secteur de Mayimoya à Tchanitchani, au sud de la ville de Beni.

Jusqu’en fin de la matinée, ce vendredi, ils étaient encore confinés dans le véhicule qui les a transportés, devant le bureau de renseignement de la 34è région militaire.   

Ces combattants affirment avoir répondu à l’appel du gouvernement congolais, après de longues négociations avec leurs hiérarchies respectives. Ils sont munis de 14 armes AK 47 et de 23 lances.

Ils disent attendre maintenant la matérialisation des promesses et garanties socio-sécuritaires faites par le ministère de l’Agriculture, Pêche et Élevage, après leur reddition à Butembo et à Beni. Selon eux, l’une de grandes promesses du gouvernement, c’est leur intégration, sans conditions, dans les forces armées de la RDC, une fois sortis du centre de formation militaire de Mubambiro, où ils seront cantonnés.

Le haut gradé de ces combattants estime que s’ils sont bien traités et si les autorités respectent ces engagements, cela constituera   les  principaux gages pour dissuader d’autres combattants à quitter la brousse.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner