RDC : l’enrôlement des Congolais de l’étranger « techniquement difficile », selon la CENI

Il est techniquement difficile d’enrôler les Congolais de la diaspora dans le respect du calendrier électoral, a affirmé samedi 5 mai, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa. Il s’est ainsi exprimé à l’issue d’un échange qu’il a eu avec le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku.

« La CENI exécute les lois et ne légifère pas les lois. La loi dit que les Congolais de la diaspora doivent voter. En conséquence, nous nous préparons pour le faire. Nous avons préparé les kits d’enrôlement et pour nous déployer. Mais il y a certaines contraintes auxquelles il faut faire que nous avons présentées », a ajouté Corneille Nangaa.

Il pense qu’il faille lever une option pour annuler cette opération.

« Nous, nous nous tenons à notre calendrier électoral. Il est en train de s’exécuter tel que nous l’avons prévu avec un seul objectif : les élections le 23 décembre 2018 », a précisé le président de la CENI.

Au cours de la plénière à la chambre basse, le président de l’Assemblée nationale a invité les élus du peuple à mettre de côté leur position partisane afin de lever ensemble une option républicaine sur la question de l’enrôlement des congolais de la diaspora.

Pour Aubin Minaku, le Parlement doit s’assumer en supprimant cet enrôlement afin de permettre la CENI à aller droit vers les élections du 23 décembre 2018.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner