La machine à voter divise la classe politique de la RDC

La classe politique congolaise demeure toujours divisée autour de l’usage de la machine à voter aux prochaines élections. Certains acteurs politiques pensent qu’elle pourra faciliter le vote et réduire sensiblement le coût des élections. D’autres par contre estiment qu’elle va faciliter la tricherie. Une autre frange se dit prête à aller aux élections avec ou sans machine à voter. Entre temps, la Ceni confirme la réception d’un nouveau lot de mille machines à voter.
 
-Comment analyser ces divergences à six mois des élections ?

Invités

-Dieudonné Nkishi, président du parti Congo Positif membre de la majorité présidentielle. Il est aussi porte-parole du regroupement politique « Alliance politique CCU et Alliés ». (081963535)

-Me Peter Kazadi, Cadre de l’UDPS et ancien Conseiller juridique d’Etienne Tshisekedi. (0851196032/0815145187)

-Professeur Jeef Mudimbi, Professeur à la faculté des sciences politiques et administratives à l'Université de Lubumbashi. (0815298515/0843998855/0997929710)

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (100)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (42)
Beni (32)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (21)
Linafoot (20)
Opposition (18)