Jean-Bertrand Ewanga : « Le pouvoir qui nous gère est fatigué, aux abois ! »

L’absence d’un défilé officiel à l’occasion du 58ème anniversaire de l’indépendance de la RDC signifie que le pouvoir en place est aux abois et ne peut plus rassurer le peuple, a estimé samedi 31 juin le député Jean-Bertrand Ewanga, président du Front citoyen pour la République, parti politique de l’opposition membre de la plateforme « Ensemble pour le changement. »

 « Le pouvoir qui nous gère est fatigué, aux abois, pas d’initiatives ! Et c’est ça la résultante. Habituellement, les Congolais – sous Mobutu, le 30 juin – assistaient aux grands défilés où l’Etat faisait la démonstration de toutes ses forces : sa police, son armée, ses services, les avions militaires et autres ; pour montrer la puissance qui rassure le peuple », a affirmé Jean-Bertrand Ewanga.  

Aujourd’hui, les lampions sont éteints et c’est pourquoi il faut l’alternance, a-t-il poursuivi dans cet extrait sonore :

/sites/default/files/2018-07/0010718-p-f-kinshasa_jean_bertrand_ewanga-le_bon.mp3

Contrairement à l’accoutumée, il n’y a pas eu de cérémonie officielle pour marquer ce 30 juin. Mais, à la veille, deux grands messages ont été adressés aux Congolais. D’abord celui des évêques catholiques qui leur demandent de continuer à exiger des élections crédibles dans le respect du calendrier électoral publié par la CENI et de ne céder ni à la peur ni à la résignation et encore moins à la violence.  Et ensuite, celui du président de la République, Joseph Kabila, qui appelle aussi les Congolais à s’approprier le processus électoral afin de décider de l’avenir de leur Nation. Joseph Kabila a également invité les politiques à s’impliquer dans la matérialisation des élections en vue de consolider la jeune démocratie qui, selon lui, ne souffre du reste d’aucun complexe.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner