Ebola à Beni : Julien Paluku appelle la population à éviter les mouvements vers d’autres agglomérations

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu Julien Paluku appelle la population de la région de Beni à ne pas céder à la panique après l’annonce des cas confirmés d’Ebola et d’éviter les mouvements vers d’autres agglomérations.  Selon Julien Paluku, ces mouvements peuvent occasionner la propagation rapide de cette maladie. Il a lancé cet appel ce jeudi 2 août, après l’annonce du ministre la Santé confirmant la maladie à virus Ebola dans la commune rurale de Mangina située à environ 30 Km au Sud-Ouest de la Ville de Beni, dans le territoire portant le même nom.

« Le message, c’est d’abord un message de compassion envers toute la population mais également de calme. Parce lorsqu’une épidémie comme celle-ci arrive, il est vrai que les informations peuvent courir dans tous les sens  et les populations peuvent commencer de faire des mouvements en quittant les villages vers d’autres et cela peut être un facteur de propagation qui peut avoir des allures inquiétantes. Voilà pourquoi, j’appelle toute la population de toute cette partie de la province du Nord-Kivu de rester là où elle est, d’observer ce que les professionnels vont dire puisque même les vaccins sont déjà disponibles pour permettre à ce que les personnes qui ne sont pas encore atteintes ne puissent pas l’être », a recommandé Julien Paluku.

Il affirme que la riposte nécessaire est bien organisée.

« Il faudrait que la population puisse avoir confiance aux mesures prises par le gouvernement congolais. Donc au lieu  de courir dans tous les sens, que les gens restent là ou ils sont  par ce que le fait d’aller à gauche et à droite peut inquiéter l’ensemble de la population alors que le gouvernement a la possibilité de contenir cette épidémie », note-t-il.

Appel à la mobilisation nationale et internationale

Le député Grégoire Kiro Tsongo pour sa part lance un appel à une mobilisation nationale et internationale pour faire face au virus Ebola dans la commune rurale de Mangina. Selon cet élu de la ville de Beni, la présence de cette épidémie dans le territoire de Beni risque d’occasionner une catastrophe sanitaire et humanitaire ainsi que l’asphyxie de cette région qui fait également face à l’activisme des ADF.

 « La présence d’Ebola dans la région de Beni et particulièrement à Mangina est une très mauvaise nouvelle pour la région. La partie Est de Beni est déjà inaccessible à la population à cause de l’activisme des présumes ADF et donc c’est la partie Ouest dont fait Mangina qui est devenue le grenier de Beni. C’est vraiment une très mauvaise nouvelle que cette épidémie se déclare à Mangina puisqu’il y a vraiment un risque réel d’asphyxie de la ville de Beni. Voilà pourquoi j’en appelle à la mobilisation nationale et internationale afin de faire face à cette nouvelle épidémie et cela de façon rapide pour éviter une catastrophe sanitaire et humanitaire à Beni », a-t-il lancé.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (81)
RDC (78)
Elections (73)
élection (61)
FARDC (51)
Beni (44)
Monusco (39)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (27)
Léopards (24)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)