Le Phare : « Présidentielle 2018 : Bemba, c’est fini ! »

Revue de presse du mardi 18 septembre 2018
 
Les journaux parus mardi 18 septembre à Kinshasa commente diversement la décision de la Cour pénale internationale, confirmant la condamnation de Jean-Pierre Bemba.

La CPI a fixé la peine maximale de Jean-Pierre Bemba à 12 mois de prison ferme et à 300.000 euros d’amende dans l’affaire de subornation de témoins, informe Le Phare, tout en signalant que cette décision consacre « son élimination définitive de la course à la magistrature suprême » en RDC. Pour ce quotidien, Jean-Pierre Bemba est politiquement « mort » pour cinq ans.

D’où ce titre du Potentiel : « Kamerhe ou Tshisekedi : le choix cornélien de Katumbi » À la présidentielle du 23 décembre 2018, l’Opposition, qui nourrit toujours l’espoir d’une candidature unique, devra plutôt faire le choix entre Félix Tshisekedi de l’Udps et Vital Kamerhe de l’UNC, analyse le tabloïd.

Jean-Pierre Bemba étant définitivement exclu de la présidentielle, Moïse Katumbi est dans l’obligation d’afficher ses préférences pour l’un ou l’autre candidat de l’Opposition encore en lice.
« Dans la balance, on voit mal comment Katumbi pourrait se détourner de Tshisekedi au profit de Kamerhe. Mais, la politique, dit-on, c’est l’art de l’impossible. Elle a la particularité d’être dynamique. Un brusque renversement de la situation n’est donc pas exclu », conclut le quotidien.
 
Forum des As précise que le sénateur congolais ne va plus rentrer en prison. Il aura seulement à payer 300.000 euros d’amende, dans un délai de trois mois, à compter de la décision.
En outre, M. Bemba a la possibilité de faire appel pour « laver son casier judiciaire », affirme Me Georges Kapiamba, cité par Actualité. CD

De son côté, L’Avenir titre : « Affaire Bemba: La CPI donne raison à la Cour Constitutionnelle et à la CENI ». A la suite de la confirmation, par la Cour constitutionnelle de la RDC, de l’inéligibilité du sénateur Jean-Pierre Bemba, rappelle le journal, « nombreux sont les compatriotes proches du Mouvement de libération du Congo qui ont crié à l’injustice, vociféré, intoxiqué la population en investissant les médias et réseaux sociaux incapables de digérer le verdict. Mais à la suite de l’arrêt de la CPI intervenue hier fait savoir le tabloid, ils doivent avoir honte, d’avoir induit en erreur toute une population. La queue entre les pattes, ils doivent chercher d’autres arguments à présenter tant au peuple qu’à Jean-Pierre Bemba. »

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (64)
Elections (59)
RDC (57)
Ebola (57)
FARDC (53)
élection (46)
Monusco (46)
Beni (41)
ADF (37)
FCC (36)
Caf (28)
Opposition (24)
Vclub (24)
Léopards (20)