Joseph Kabila pour le retrait progressif de la Monusco, la classe politique congolaise divisée

Décryptage

Les tueries de Beni le week-end dernier suscitent encore des questions sur la protection des civils dans cette partie troublée de la RDC. Qu’en est-il du rôle des casques bleus et qu’ont-ils fait pour prévenir et empêcher ces massacres ? Le général Bernard Commins, commandant adjoint des forces de la Monusco répond a Jean-Pierre Elali Ikoko                                           

Brèves

*« Masculinité positive », c’est par là que nous ouvrons cette page. Mardi dernier, une trentaine de policiers et policières de la police nationale congolaise (PNC) ont pris part à une exposition photos montrant comment, dans la société suédoise, des hommes participent aux travaux ménagers aux côté de leurs femmes. L’exposition a eu lieu à l’espace Bilembo à Kinshasa. La campagne, dénommée « masculinité positive » se poursuivra avec d’autres cibles. Elle est organisée par la section Genre de la MONUSCO, en partenariat avec l’ambassade de Suède en République démocratique du Congo. Mme Maria Haâkansson, ambassadrice de Suède a elle-même participé à cet événement. L’objectif de la campagne, a-t-elle expliqué, est de susciter un débat sur le rôle des hommes et des femmes pour l’égalité entre les sexes. Pour la diplomate suédoise, l’égalité entre les sexes commence en famille. « On ne peut pas avoir une société complétement égale si les pères et les mères ne partagent pas les responsabilités », a-t-elle déclaré. 

**De l’égalité à la paix, il n’y a qu’un petit pas. Au moment où des éléments de la PNC étaient dans la campagne de l’espace Bilembo, des hommes et des femmes des médias de Kinshasa et des acteurs des droits de l’homme, prenaient part dans les installations de la MONUSCO à Utexafrica, à une formation sur la paix en prévision des prochaines élections. Une formation organisée en marge de la Journée internationale de la paix célébrée le 21 septembre. C’était une initiative de la MONUSCO et de l’Association des journalistes congolais pour la paix (AJCP), en collaboration avec l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC) et le partenariat des agences onusiennes. « Le droit à la paix : 70 ans après la Déclaration universelle des droits de l’homme », « Importance de l’implication des femmes dans le processus électoral : défis et perspectives » et « La régulation des médias en RDC et l’apport des médias comme acteurs de paix », ont été parmi les thèmes sur lesquels les débats se sont focalisés.

*** Enfin, une campagne de sensibilisation contre le VIH/Sida. C’est Kananga, au Kasaï-Central. Cette campagne a été lancée le lundi 24 septembre 2018 par le Programme multisectoriel de lutte contre le Sida (PNMLS), avec l’appui du Programme des Nations unies pour la population (UNFPA). L’activité s’inscrit dans le cadre d’atteinte de l’un des objectifs de développement durable : mettre fin au VIH/Sida, d’ici 2030.

Invité             

La déclaration universelle des droits de l’homme totalise le 10 décembre prochain ses 70 ans. En prélude cet anniversaire, le Bureau Conjoint des Nation Unies aux droits de l’homme a lancé une campagne de sensibilisation de ce texte encore d’actualité. Abdoul Aziz Thioye, Directeur du Bureau conjoint revient sur cette campagne, les grandes lignes de la déclaration universelle ainsi que sur son application en RDC. Il s’entretient avec Jean-Pierre Elali Ikoko

Nouvelle province

«Tusikilizane », en français «Entendons-nous», c’est un projet du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et de la Commission diocésaine Justice et Paix lancé dans la province du Tanganyika pour favoriser la cohabitation entre bantous et twa. Ce projet consiste à organiser des actions de sensibilisation des masses dans un contexte où cette province se remet difficilement des conflits entre les deux communautés. En marge de la Journée internationale de la paix, un match de football a été organisé à Miketo, l’un des groupements touchés par ces conflits. C’était le 21 septembre dernier. A ce stade, les initiateurs du projet se sont exprimés. Le MAG UN revient sur ce dossier d’Expédit Mwamba Mubi.

Question aux Nations unies

La question concerne a trait aux conditions d’anciens contractants UNOPS campant devant les installations de la Monusco a Goma. Elle a été posée lors de la conférence hebdo des Nations unies du 19 septembre dernier

Agenda

1er octobre :  double événement, Journée internationale pour les personnes âgées et Journée internationale de la musique ;

2 octobre : Journée internationale de la non-violence ; et le-5 octobre : Journée mondiale des enseignants.

Bonne écoute:

/sites/default/files/2018-09/300918-p-f-magun-00_web.mp3

 

 

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (175)
Ebola (57)
FARDC (54)
Kinshasa (36)
Beni (36)
Ceni (32)
Monusco (30)
FCC (28)
élection (26)
Yumbi (25)
Linafoot (23)
Sécurité (23)
Corruption (23)
Mazembe (22)
Caf (22)
UDPS (22)