Beni : un militaire tue ses deux enfants et se suicide

Un militaire des FARDC a tué ses deux enfants avant de mettre fin à sa vie. Les faits se sont passés mardi 2octobre au quartier Kanzulinzuli dans la commune de Bungulu à Beni (Nord-Kivu).

C’est aux environs de 21 heures que l’adjudant-chef Kapunga Kande René, infirmier militaire, a tiré sur ses deux enfants jumeaux, âgés de 2 ans et demi avant de retourner l’arme contre lui-même. D’après l’auditeur militaire de garnison de Beni-Butembo, l’adjudant Kande René, venait de terminer une journée normale de travail au camp militaire de Mambango, où ses supérieurs disent n’avoir rien constaté d’anormal dans son comportement.

C’est seulement à son arrivée à la maison que les voisins ont réalisé qu’il avait enfermé ses enfants seuls dans la maison toute la journée.

Selon d’autres sources dans le quartier, les voisins ont entendu les cris du militaire qui demandait pardon à ses enfants, disant qu’il ne pouvait pas partir seul sans eux. Ces cris serait suivis des coups de feu qui ont mis fin à leurs vies.

Les trois corps ont été amenés à la morgue de l’hôpital de référence de Beni, en attendant leur mise en terre.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner