FC Renaissance: la FECOFA facilite la réconciliation entre dirigeants et fondateurs

Les dirigeants du FC Renaissance sous la conduite du pasteur Pascal Mukuna et les autres fondateurs du club se sont réconciliés vendredi 19 octobre au terrain du petit collège Bosembo où s’entrainent les joueurs de ce club de Kinshasa. Le président de la FECOFA Constant Omari a joué le rôle du facilitateur pour réunir à nouveau les animateurs de ce club.  

Jeudi 18 octobre, le président  de la FECOFA avait réuni Roger Nsingi, Pascal Mukuna et les autres fondateurs à Kinshasa, mais aussi par call conférence à partir de Goma, Antoine Musanganya, pour refaire l’unité au sein de l’équipe.   

Pour le président du FC Renaissance, Pascal Mukuna, la chose la plus importante est la communion entre les membres de ce club kinois. 

  « Nous avons besoin de la communion entre nous. Celui qui doute de cette union se joue de l’image du président de la FECOFA qui nous a réunis. Pour moi, au FC nous sommes unis», a déclaré M. Mukuna.  

Jean-Max Mayaka, co-fondateur du FC Renaissance qui est revenu au club, cette réconciliation permettra au club de renouer avec la victoire. Car, indique-t-il, les fondateurs n’ont pas le droit de laisser disparaître ce club qu’ils ont créés.  

 

« Nous avons créé cette équipe. Il n’était pas normal qu’on la laisse disparaitre. On est appelé à l’unité. Nous sommes venus accompagner  l’évêque Mukuna et les autres dirigeants afin que cette équipe subsiste et qu’elle continue à faire la joie de la jeunesse de la RDC. Et c’était important qu’on revienne. Cette réconciliation permettra à l’équipe de reprendre avec le succès», a affirmé Jean-Max Mayaka.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner