Procès des experts de l’ONU : François Mwamba affirme avoir mis en garde Zaida Catalan et Michael Sharp sur le danger à Bunkonde

Le lundi 17 décembre, le renseignant Francois Mwamba a affirmé qu’il avait mis en garde Zaida Catalan et Michael Sharp, contre les violences dans la région du Kasaï. Les deux experts de l’ONU ont été tués en mars 2017 dans une mission dans cette région.

Francois Mwamba avait pris part à la réunion de Woodland entre la famille de Kamuina Nsapu et les experts, la veille du départ de ces derniers pour Bunkonde.

Interrogé par le tribunal, il a affirmé que ses propos en tshiluba étaient traduits auprès des experts par Betu au cours de cette rencontre.

Mais cette affirmation a été contredite par l’enregistrement sonore de cette rencontre diffusé pendant l’audience qui laissait plutôt entendre la voix de Thomas Nkashama. Ce dernier reconnait avoir assuré la traduction avec Betu et José Tshibuabua.

« Il est venu pour laver Thomas Nkashama [des soupçons, NDLR] mais c’est une tentative maladroite», a affirmé le ministère public à l’endroit de Francois Mwamba.

L’enregistrement révèle que Thomas Nkashama ne traduit pas correctement les propos de Francois Mwamba. Alors que ce dernier déconseille aux experts d’aller à Bunkonde, le traducteur leur assure qu’ils ne risquent rien.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner