Cas-info.ca : « Élections : la CENCO va déployer plus de 40 000 observateurs le 23 décembre »

Revue de presse de mercredi 19 décembre 2018.

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) va déployer plus de 40 000 observateurs électoraux dimanche 23 décembre, confirme son secrétaire général, l’Abbé Donatien Nshole, annonce Cas-info.ca.

Selon lui, cette structure de l’église catholique au Congo-Kinshasa a déjà obtenu plus 30 000 accréditations à la CENI, pour ses observateurs.

Actualité.cd s’attarde sur la réunion à huis clos du Conseil de sécurité des Nations unies pour évaluer l’application de l’accord de la saints-Sylvestre et le processus électoral.

« Les 15 membres du conseil de sécurité de l'ONU ont appelé toutes les parties prenantes au processus électoral en République démocratique du Congo (RDC), à saisir cette "occasion historique" censée aboutir à la première alternance démocratique dans le pays », rapporte le média en ligne.

Selon ce média, les membres du conseil ont favorablement accueilli les progrès accomplis dans les préparatifs techniques des élections, mais se sont inquiétés des divers incidents intervenus dans la campagne électorale lancée depuis le 22 novembre dernier.

Congoprofond.net s’intéresse à la campagne électorale et parle d’un mort lors des tensions à l’arrivée de Ramazani Shadary à Tshikapa.

Selon des sources sur place, la population ne voulant pas de l’arrivée du candidat du FCC Emmanuel Ramazani Shadary dans cette ville, s’est mise à scander des chants hostiles au pouvoir et au candidat, ajoute le site d’informations en ligne, qui indique que la police n’a pas encore dressé un bilan jusque-là.

Ce qui fait dire à Capsud.net que « Shadary [est] indésirable à Tshikapa ».

Les raisons, selon le média en ligne : Shadary n’a pas bonne presse avec le dossier Kamuina Nsapu, et il s’agit du fief historique de l’UDPS.

Pendant ce temps, Félix Tshisekedi est attendu mercredi 19 décembre à Kinshasa, en provenance de Boma dans le Kongo-Central, annonce 7sur7.cd

Le président de la coalition Cap pour le changement (CASH), Félix TShisekedi et son directeur de campagne, Vital Kamerhe, ont animé des meetings à Matadi, Kinzau Mvuete et Boma, dans le Kongo Central devant plusieurs personnes. Ils ont promis l’amélioration de conditions de vie de la population, la construction des infrastructures routières, sanitaires, l’amélioration des salaires de fonctionnaires.

Martin Fayulu arrive aussi à Kinshasa mercredi 19 décembre. Il compte aussitôt se rendre à la Place Sainte Thérèse pour son meeting, avant les élections du 23 décembre, fait savoir Forum des As, qui indique que l’accès au stade Tata Raphaël lui a été refusé par le gestionnaire de cet édifice public.

Après avoir scruté à la loupe, le cursus de chacun des protagonistes, c’est celui de Fayulu qu’on surnomme « le soldat du peuple » ou encore « MAFA » qui a retenu l’attention d’un groupe d’investisseurs allemands spécialisés dans le pneumatique qui propose 20 000 emplois pour les jeunes, rapporte La Prospérité.

Mais, pour ces Allemands, la condition sine qua non pour la matérialisation de ce grand projet, c’est le triomphe du ticket gagnant de la Coalition Lamuka à l’issue des joutes électorales du 23 décembre prochain. L’on parle-là, du pragmatisme du monde des affaires, ajoute le quotidien.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner