La MONUSCO facilite un atelier inter-provincial pour des experts en gouvernance sécuritaire

Plus de vingt experts congolais en gouvernance sécuritaire ont pris part à cet atelier de deux jours  organisé par le ministère de l’Intérieur et Sécurité, en partenariat avec la MONUSCO, sur le renforcement des capacités des membres des comités locaux de sécurité et leur relation avec la population dans les zones sorties du conflit.  

Le projet vise à permettre une interaction effective entre les acteurs étatiques et les communautés de base sur les aspects de sécurité et de protection des civils pour une meilleure prise en compte des besoins des populations en la matière. Il vient en appui à l’Inspection générale de la territoriale (IGTR) et au Secrétariat général à l’Intérieur du ministère congolais de l’Intérieur et Sécurité afin de contribuer à la restauration de l’autorité de l’Etat à travers le renforcement des capacités des comités locaux de sécurité et des mécanismes communautaires de protection ainsi qu’à travers l’amélioration des relations avec la population.  

La finalité étant d’aboutir à une coordination efficiente des réponses aux menaces faites envers la population et l’affirmation du leadership des autorités locales.   

La phase pilote du projet a couvert cinq territoires dont Lubero et Rutshuru (Nord-Kivu), Kalemie (Tanganyika), Irumu (Ituri) et Uvira (Sud-Kivu), retenus sur la base des besoins en protection des civils et des opportunités qu’il offre pour renforcer l’autorité de l’Etat. Il a été mis en œuvre conjointement par le ministère de l’Intérieur et Sécurité, le Réseau pour la réforme du secteur de sécurité et de justice (RRSSJ) et la MONUSCO à travers sa division des Affaires civiles. Le projet permet également de mettre en place un pool d’experts étatiques nationaux et provinciaux en gouvernance sécuritaire, gage d’appropriation et de durabilité de l’initiative.  

« C’est dans un esprit de renforcement de la gouvernance civile de la sécurité que la MONUSCO appuie le ministère de l’Intérieur et Sécurité à travers les fonds programmatiques, depuis mai 2016, pour renforcer les capacités des comités locaux de sécurité et leurs relations avec la population en vue d’améliorer la sécuritaire locale et réduire le niveau de la violence en prenant en compte les besoins et les attentes de la population », a indiqué Daniel Ruiz, chef de bureau de la MONUSCO/Goma lors de son discours d’ouverture de l’atelier.  

Ainsi, le potentiel que représente le projet pour améliorer la sécurité et la protection des civils a suscité l’intérêt de plusieurs partenaires qui ont exécuté des activités d’appui aux comités locaux de sécurité. Et ce, dans le cadre du projet de « Stabilisation intégrée et paix dans l’est de la République démocratique du Congo/CISPE – PAMOJA INAWEZEKANA », mis en œuvre par le consortium Organisation internationale des migrations, VNG International, CordAid et Pax".  

Pour sa part, Feller Lutaichirwa, vice-gouverneur de la province du Nord-Kivu, a tenu à rappeler que « la gouvernance sécuritaire locale doit donc se construire et se réaliser avec une large consultation et participation de la population devenue coproductrice de la sécurité dans son milieu de vie, car la sécurité est l’affaire de tous ».  

Durant ces deux jours, cette rencontre d’experts visait à partager les expériences acquises (par certains territoires) autour du fonctionnement des comités locaux de sécurité et la participation des citoyens à la gestion de la sécurité locale. Elle avait également pour but d’analyser les défis rencontrés sur le terrain afin de formuler des recommandations pertinentes pour consolider les efforts engagés par les gouvernements provinciaux avec l’appui de différents partenaires au regard des résultats des missions d’évaluation.  

Un regard critique a également été porté sur la pertinence des outils, approches et stratégies à adopter pour le renforcement des capacités des membres des comités locaux de sécurité. Les résultats des missions d’évaluation seront également réexaminés par les participants, qui formuleront par ailleurs des suggestions visant à répondre de façon adéquates aux besoins/attentes réels des comités locaux de sécurité. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (172)
Ebola (64)
FARDC (53)
Ceni (31)
Kinshasa (28)
Beni (28)
Unpc (27)
FCC (26)
Corruption (25)
UDPS (25)
Butembo (21)
Goma (20)
Sécurité (20)
Monusco (20)
élection (19)
Police (19)