L’insécurité en RDC : « Schéma d’anéantissement du processus électoral », selon l’AETA et le CALCC

La plateforme Agir pour des élections transparentes et apaisées (AETA) et le Conseil de l’apostolat des laïcs catholiques du Congo (CALCC) s’inquiètent de la situation sécuritaire dans certains coins du pays. Dans une conférence de presse tenue lundi 24 décembre à Kinshasa, ces deux organisations estiment que « l’insécurité serait des stratagèmes » pour entraver la tenue des élections le 30 décembre prochain.

« AETA et CALCC constatent qu’il y a assurément un schéma d’anéantissement des efforts du processus électoral qui ferait obstacle à la tenue des élections du 30 décembre 2018. L’insécurité en serait des nouveaux stratagèmes pour ce faire », a affirmé le secrétaire général de l’AETA, Gérard Bisambu.

Il en veut pour preuve la militarisation « solide » de différentes villes du pays, pendant cette période électorale.

« Il convient de relever que le contexte sécuritaire dans plusieurs zones rend hypothétique la tenue des élections dans tout le territoire du pays », a indiqué Gérard Bisambu.

AETA et CALCC alertent sur l’ampleur de l’insécurité et de ses ramifications à travers le pays.

« Le matériel et les agents électoraux sont pris pour des principales cibles. Tout porte à comprendre que l’insécurité de la population et la destruction du matériel électoral constituent le nouveau mode opératoire visant à retarder ou bloquer le processus électoral », a supputé Gérard Bisambu.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner