Ville morte décrétée par Lamuka : les activités paralysées à Beni, Butembo et Oicha

 
Les activités sont paralysées ce vendredi 28 décembre dans les grandes villes de la province du Nord-Kivu, notamment à Beni, Butembo et Oicha. Les habitants de ces villes répondaient ainsi à l’appel d’une journée « ville morte » décrétée par la société civile de la région mais aussi la plateforme politique Lamuka pour protester contre le report des élections dans les circonscriptions de Beni territoire, Beni Ville et Butembo (Nord-Kivu) ainsi que celle de Yumbi dans le Maï-Ndombe. 

Dans la ville de Beni, toutes les activités sont paralysées. Boutiques, magasins, petits commerces sont fermés et la circulation est difficile. Des groupes des jeunes ont érigé des barricades sur le boulevard Nyamwisi, l’artère principale de la ville et sur le boulevard Ruwenzori dans la commune du même nom ainsi que sur les avenues dans plusieurs quartiers de Beni. Certains jeunes ont même passé la nuit dehors après les manifestations de jeudi 27 décembre.   

Dans la ville commerciale de Butembo, toutes les activités sont également au point mort. Les barricades sont également constatées sur la grand-route entre la commune Kimemi et Mususa ainsi que différentes rues de la ville, rapportent des sources locales. 

A Mutsanga, présenté comme quartier chaud de la commune de Bulengera, les sources locales signalent l’arrestation de quelques jeunes après un accrochage avec les forces de l’ordre.  

La commune rurale d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni ressemble à une ville fantôme. Toutes les activités sont paralysées, mais l’on ne note pas des barricades sur différentes rues et avenues, selon des habitants de cette commune joints par Radio Okapi.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner