La célébration du nouvel an influencée par la situation politique et les difficultés financières à Kinshasa

La situation politique marquée par l’organisation des élections et les difficultés qu’éprouvent les parents pour s’approvisionner en nourriture ont influencé la célébration de la fête de nouvel an à Kinshasa.  

Si pour certains kinois les moyens n’ont pas été au rendez-vous préparer les festivités de la nouvelle année, pour d’autres, c’est plutôt la situation politique que traverse le pays qui a eu raison de l’effervescence habituellement observée en cette période. 

« Vous savez, avec la situation politique de notre pays, on ne pense pas vraiment à la fête, je ne pense même pas à la fête, moi je pense à l’avenir de mon pays.  Nous demandons toujours au bon Dieu avec les élections qui viennent de se passer, qu’il y ait la paix sur toute l’étendue de la République. ça sera une meilleure et une bonne chose », s’inquiète un habitant de Kinshasa interrogée par radio Okapi. 

Le manque des moyens financiers viennent aussi perturber cette fête de nouvel an. 

« Plusieurs parents se plaignent, leurs enfants ne vont pas bien fêter, il n’y a pas d’argent, le gouvernement avait tout retenu, les gens sont impayés. Mais par la grâce divine, car le congolais vit toujours sous cette grâce, voilà pourquoi les uns sont dans la joie, les autres non ! », témoigne un parent.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires