Equateur : un chef de la sous-division de l’EPSP arrêté à Bomongo pour fraude électorale

La police territoriale a arrêté depuis trois jours le chef de la sous-division provinciale de l'Enseignement primaire et secondaire de Bomongo, Césaire Moziki Mandolo. Accusé de fraude électorale, il est arrivé mercredi 9 janvier à Mbandaka en Equateur.

Des témoins des partis de la majorité présidentielle (MP) l’accusent d'avoir facilité la traversée des Congolais depuis le Congo-Brazzaville à Lilanga-Bobangi, pour voter en faveur d'un candidat député national.

Autre grief retenu contre lui : la traversée de la frontière par les réfugiés le jour de vote par hors-bord affrété par l’intéressé alors que les autorités du gouvernement central avaient fermé toutes les frontières.

Son avocat, Me Clovis Masongi rejette toutes ces accusations et promet de saisir la cour d'appel.

La personne arrêtée dit ne pas connaitre son accusateur. Selon plusieurs sources, il s’agirait d’un antagonisme entre des candidats députés nationaux, tous de la majorité présidentielle, qui se disputent le leadership dans le territoire de Bomongo.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner