Meurtre des experts de l’ONU : les avocats de la défense dénoncent la lenteur du procès

 

Les avocats de la défense dans l’affaire de deux experts de l’ONU tués au Kasaï Central ont dénoncé jeudi 30 janvier au tribunal militaire garnison de Kananga la lenteur du procès.

Zaida Catalan et Michael Sharp ont été tués le 12 mars 2017. Et c’est depuis juin de la même année que le procès sur ce double meurtre a été ouvert. Cependant, à l’audience de ce même jeudi, l’un des avocats du collectif de la défense affirme que la procédure fait du « sur-place ». 

« On doit évoluer. Le procès évolue avec beaucoup de difficultés. Les avocats de la défense estiment que si leurs clients ont eu à commettre pareil crime, ce qu’il y a un quelqu’un qui s’appelle renseignant qui les as manipulés », a déclaré Me Trésor Kabangu.

De son côté, l’avocat général des forces armées et représentant du ministère public, le colonel Cyprien Muwau, estime que le tribunal prend le temps qu’il faut pour éviter les erreurs judiciaires.

« On ne peut pas aller vite pour le plaisir d’aller vite, parce qu’il y a des vies humaines qui sont concernées et il y a aussi la vérité judiciaire qui doit être découverte. Le tribunal est en train de faire tout pour éviter des erreurs judiciaires », a argumenté le colonel Cyprien Muwau.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner