Ituri : 11 morts dans les affrontements entre FARDC et un groupe d’assaillants à Torgess

Onze personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées par balles dans les affrontements qui ont opposé samedi 2 février des militaires loyalistes à un groupe d’assaillants munis d’armes à feu à Torgess. Ce village se situe à 25 km de Blukwa-Centre, chef-lieu de la Chefferie des Bahema Nord en territoire de Djugu.  

Les combats ont eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche. Des hommes munis d’armes à feu ont investi ce village, situé au bord du Lac Albert, indique le chef de Chefferie des Bahema Nord, Pilo Mulindro.

 Des éléments des forces navales sur place se sont retirés. Ces assaillants se livrent alors au pillage des biens des habitants notamment des matériels de pêche. Huit moteurs hors-bord, cinq filets de pêches ont été emportés.

 Quatre civils sont kidnappés, poursuit Pilo Mulindro. C’est ce dimanche 3 février que les FARDC ont lancé les offensives contre les positions de ces miliciens.

D’après le Porte-parole des FARDC en Ituri, les affrontements ont duré près de cinq heures.

 Le lieutenant Jules Ngongo dresse un bilan de onze morts dont six assaillants abattus, trois civils tués par ces hommes armés et deux soldats des FARDC tombés sur le champ de bataille. On enregistre également plusieurs blessés du côté civil et militaire, affirme-t-il.

 Certains habitants ont trouvé refuge à Tchomia, Blukwa, Mahagi. D’autres ont carrément, à l’aide des embarcations, traversé en Ouganda voisin, précise Pilo Mulindro , Chef des Bahema Nord.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner