Mbandaka : des policiers blessés par les étudiants réclament leur prise en charge

Des policiers, qui avaient été agressés par des étudiants de l’ISP/Mbandaka il y a une semaine, se disent livrés à eux-mêmes. L’un des policiers est fracturé à la jambe, d’autres portent des blessures graves. Se confiant à Radio Okapi lundi 4 février, ils ont appelé le gouvernement à assurer leur prise en charge.

Plâtre à la jambe, immobilisé depuis le 28 janvier dernier, après une intervention chirurgicale de 4 heures, l’agent de police principal Thomas Lokondo reste toujours alité à la polyclinique de la Police nationale congolaise (PNC) à Mbandaka. Le médecin directeur de cet hôpital, Jean-Claude Mpanu précise qu’il y était amené en état d’inconscience avec une fracture ouverte des deux os du mollet et de graves plaies à la tête et au dos.

Ces blessures ont été causées lundi 28 janvier par des étudiants de l’ISP, a affirmé la victime. Ce jour-là, les étudiants manifestaient pour obtenir la baisse de leurs frais académiques.

« Jusque ce samedi, j’ai fait les selles deux fois seulement. Mes urines contiennent du sang. Ma guérison va durer longtemps, et je sollicite l’appui des autorités de l’ISP en nourriture et médicaments, mais en vain. Je souhaite que le gouvernement me prenne en charge », déclare le policier Lokondo.

Le commissaire provincial de la PNC/Equateur, le général Augustin Aochi, a lui aussi sollicité l’intervention des autorités provinciales. Il a regretté cette agression des étudiants avant d’appeler aux bons rapports entre la police et les étudiants :

« La police nous ne sommes pas leurs ennemis. Mais nous sommes des camarades. Et nous leur demandons d’être apaisés. S’ils ont des réclamations, qu’ils le fassent en bonne et due forme ».

Un capitaine et deux autres policiers ont été également blessés le même jour, pendant qu’ils remettaient de l’ordre à l’ISP.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (170)
Ebola (62)
FARDC (52)
Ceni (31)
Kinshasa (28)
Beni (28)
Unpc (27)
FCC (26)
Corruption (25)
UDPS (25)
Sécurité (20)
Butembo (20)
Monusco (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (19)