Nord-Kivu : « La sécurité à Sake est une affaire de tous », disent les FARDC aux populations locales

« La sécurité à Saké est l’affaire de tous ». C’est le thème autour duquel les officiers chargés de l’éducation civique et ceux du service de communication de la 34ème région militaire de FARDC ont dialogué avec les populations de Sake, ce mardi 5 février.

Sake est une cité située à 27 km de Goma, dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu).

L’objectif de ce dialogue social, indiquent ces militaires, est de restaurer la confiance entre l’armée et les civils.

Les acteurs de la société civile de Sake, les autorités coutumières locales et les membres de la cellule locale de pacification ont dénombré au moins 20 facteurs qui sont à la base de la méfiance entre l’armée et les populations locales.

Ils citent notamment la présence d’hommes armés opérant parfois en tenue militaire dans la cité, l’impunité dont bénéficient les bandits armés, la circulation illégale d’armes dans la cité, les barrières illégales érigées par les militaires, des arrestations arbitraires, …

Le porte-parole et le chef du service d’éducation civique de la 34e région militaire a pris note de ces inquiétudes et a promis de stabiliser la cité de Sake avec le concours de la population civile.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner