Insécurité à Mbuji-Mayi : Lucha exige le renforcement d’effectifs de la police

Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement dénonce le retour de l’insécurité dans la ville de Mbuji-Mayi, après le calme qui a régné à la suite de la proclamation de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo comme président de la République. Elle appelle à un renfort d’effectifs des policiers dans la ville.

« Le phénomène « Kanuladi » (ne dormez pas, en Tshiluba) est revenu dans la ville de Mbuji-Mayi, et on ne peut jamais passer un jour sans qu’on ne puisse entendre cette mauvaise nouvelle », a dénoncé le porte-parole du mouvement Lucha jeudi lors d’un sit-in devant le cabinet du gouverneur de province.

Lucha demande aux autorités de renforcer la présence policière dans la ville et de placer les équipes d’intervention dans chaque point chaud de la ville. Elle souhaite aussi que le numéro vert communiqué à la population soit de nouveau opérationnel pour permettre à cette dernière d’alerter en temps réel les autorités compétentes en cas d’agression des bandits.

Ce mouvement citoyen appelle par ailleurs la population à dénoncer toute personne suspectée d’être un bandit.

Le vice-gouverneur du Kasaï Oriental, qui assure l’intérim de son titulaire élu à l’Assemblée nationale, a rassuré les jeunes de la Lucha du suivi des toutes les recommandations contenues dans le mémorandum.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner