Kisangani : plusieurs familles délogées du camp Ketele

Une centaine de familles habitant le quartier commercial derrière le camp militaire Sergent Ketele, dans la commune Makiso, a été délogée de force par les militaires FARDC depuis le samedi 2 mars dernier.

Le commandement de la 31e région militaire indique que l’ordre d’opérer ce délogement est venu de ses supérieurs hiérarchiques, dans l’objectif de reconstruire ce camp.

Des familles qui ont été chassées des maisons qu’elles occupaient affirment pourtant détenir des titres fonciers acquis en bonne forme.

« Des militaires FARDC sont-là au moment où nous parlons. La majorité de la population est déjà dehors », s’est plaint un habitant du site.

Interrogé sur le déroulement de cette opération, le commandant de la 31e région militaire, le général de brigade Alembiya Atepezia Nzambe, a estimé que « qui construit dans la parcelle d’autrui, construit pour autrui ». Selon ce dernier, toutes ces familles vivant aux alentours du camp sergent Ketele ont été instruites de quitter cet endroit depuis 2015. Il souligne que le terrain visé fait partie du domaine militaire.

C’est la deuxième opération du genre après celle des alentours de l’aéroport militaire de Simi Simi en septembre 2016.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner