Cosma Wilungula : « Il y a plus de 500 touristes qui venaient de passer au parc des Virunga sains et saufs »

« La mort des gardes des parcs est l’une de nos plus grandes préoccupations », affirme Cosma Wilungula, le Directeur général de l’Institut congolais pour la Conservation de la nature (ICCN). A l’occasion du lancement lundi de l’atelier de formation des gardes des parcs, il a évoqué l’importance du mécanisme opérationnel de la protection des parcs nationaux à travers toute la république.

Pour lui, la sécurité revêt une importance capitale autant pour les gardes des parcs que pour la faune et la flore.

Cosma Wilungula se réjouit aussi de la réouverture du parc des Virunga après un audit sécuritaire. 

« Aujourd’hui, nous estimons qu’il y a eu suffisamment d’efforts qui sont fournis et que le mécanisme opérationnel du parc pouvait bien se mettre en place », a rassuré Cosma Wilungula. 

Il signale l’apport de la Monusco dans l’accompagnement de l’ICCN pour la sécurisation des ressources naturelles.

« La RDC en tant que membre de la communauté internationale, ses ressources naturelles, ses aires protégées sont également appuyées par les partenaires au niveau international », a-t-il dit. Le Directeur de l’ICCN apprécie l’apport de la Monusco en évoquant le fait qu’« il est normal que la Monusco intervienne auprès de nous comme un autre partenaire qui a des éléments d’appui et même des conseils sur le plan tactique et technique ».

Après sa réouverture, « plus de 500 touristes venaient de passer au parc des Virunga sains et saufs », a déclaré le Directeur de l’ICCN.

Cosma Wilungula s’entretient avec Jean-Pierre Elali Ikoko :

/sites/default/files/2019-03/130319-p-f-dg_cosmas_wilungula_iccn-00.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner