Haut-Lomami : les autorités dissuadent les sectes réfractaires à la vaccination

La campagne de vaccination et de riposte contre la rougeole et la poliomyélite dans le Haut-Lomami est entrée à son deuxième jour mardi 23 avril. Un engouement des parents qui font vacciner leurs enfants est observé lors de cette campagne qui intervient dans un contexte marqué par l’existence de sectes réfractaires à la vaccination.

Dix zones de santé sur les seize que compte la province sont touchées par l’épidémie de rougeole.

Il s’agit notamment de zones de santé de Baka, Songa, Kamina, Kinkonja, Kabondo, Butumba, Kanyama et autres.

Pour le ministre provincial de la Santé, aussi longtemps qu’il y aura des sectes réfractaires à la vaccination dans différentes zones de santé, on ne pourrait venir à bout de l’épidémie de rougeole. Celle-ci a déjà fait plusieurs dizaines des morts d’enfants de moins de cinq ans.

Et pour convaincre les réfractaires, Elie Muyombi annonce l’organisation d’une vaste campagne de sensibilisation sur les bienfaits du vaccin dans l’organisme humain.

Cette sensibilisation se fait de porte à porte, à travers les médias et aussi dans les églises. Et pour atteindre un plus large public, les organisations de la société civile et les ONG qui œuvrent dans le domaine de la santé sont mis à contribution.

A ce sujet, Elie Muyombi a précisé :

« Il existe dans notre province des groupes hostiles aux interventions de santé publique, dont la vaccination. Ces groupes nous posent problème. Nous venons de constituer des groupes qui se rapprochent des groupes réfractaires sous forme de dialogue, des conférences, des émissions radio et télé, pour faire comprendre à ces sectes les bienfaits de la vaccination pour que nous puissions leur faire comprendre le danger que la communauté coure en gardant les enfants non vaccinés. »

La société civile locale qualifie la rougeole de « catastrophe qui décime les enfants » dans le Haut-Lomami. Selon son coordonnateur, Mercaf Kabulo, les équipes de la société civile vont se rendre même dans les villages et les chefferies pour appeler les parents à faire vacciner leurs enfants.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner