Actualité.cd : « RDC : De retour à Kinshasa, Martin Fayulu exige la publication de l'accord conclu entre Tshisekedi et Kabila »

Revue de presse du lundi 29 avril 2019

Le dimanche 28 avril, la place Sainte Thérèse a accueilli le meeting du candidat qui a porté l’étendard de la coalition Lamuka à la présidentielle du 30 décembre 2018. C’est le sujet commenté par les médias congolais, lundi 29 avril.

Actualité.cd qui a couvert ce meeting s’est intéressé à la demande de Martin Fayulu au président Félix Tshisekedi de « rendre public » le contenu de l'accord conclu avec son prédécesseur, Joseph Kabila.

Au cours du même meeting, Actualité.cd a noté que ce leader de la coalition Lamuka a accordé plus de temps à critiquer Tshisekedi et son « partenaire » Joseph Kabila.  

 « Je remercie les amis de l’UDPS qui ont demandé à Tshisekedi de leur montrer l’accord qu’il a signé avec Kabila. Nous allons tous exiger ça », a déclaré M. Fayulu cité par 7sur7.cd.

Parlant des critiques, Cas-info.ca a noté par exemple cette déclaration du candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre qui dit : « nous sommes à 100 joues moins 6. Il a prêté serment le 24 janvier. Il a dépensé le budget de la présidence de toute l’année en trois mois. Félix Tshisekedi nous a fait honte. Il a vendu le pouvoir à Kabila », a déclaré Martin Fayulu Maidid, complète le média en ligne.

Congoprofond.net corrobore dans le même sens que Cas-info.ca et retient l’affirmation suivant de Martin Fayulu : « en 94 jours de pouvoir, rien n’a été fait sauf vider la réserve de la banque… »

C’est pour cette raison que le président de l’ECIDE a également promis que le peuple congolais va récupérer son pouvoir conformément à l’article 64 de la Constitution, ajoute ce site internet d’informations.

Analysant les propos de Martin Fayulu et les derniers développements de l’actualité au sein de la coalition Lamuka, Forum des As trouve une certaine ambiguïté pour ne pas dire un flou dans la démarche du président du parti ECIDE.

Le candidat malheureux à l'élection présidentielle de décembre 2018 a raté l'occasion de répondre à une question cruciale en matière de communication : Quoi de neuf ? remarque le journal, qui indique que Fayulu semble tourné vers le passé, au cours du meeting de la place Sainte Thérèse.

Parlant du dernier développement de l’actualité au sein de la coalition Lamuka, le site web du journal Le Phare rappelle que « Lamuka », ancienne plate-forme de soutien à la candidature de Martin Fayulu à la présidence de la République, vient de se muer en plate-forme politique au terme de la rencontre de ses leaders à Bruxelles, du 26 au 27 avril 2019 avec comme conséquence l’institution d’une présidence tournante, dont le mandat de son animateur, appelé « Coordonnateur », est limité à 3 mois.

Le Phare apprend que c’est Moïse Katumbi, président d’une autre plate-forme politique, « Ensemble pour le Changement », qui ouvre le bal de cette coordination. Il sera suivi de Freddy Matungulu, Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito, Antipas Mbusa et Martin Fayulu. Le constat que fait Le Phare concernant cette restructuration est que les « six patrons » ont choisi de se neutraliser purement et simplement.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner