Afrique centrale : la situation sécuritaire au centre du sommet du comité consultatif permanent de l’ONU

La 48e réunion du Comité consultatif permanent des Nations unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) s’ouvre mardi 28 mai à Kinshasa. Ce sommet de quatre jours va tabler sur des informations et analyses de la situation géopolitique et sécuritaire de la sous-région.

Les Etats membres vont évaluer la mise en œuvre des recommandations de la précédente session tenue à Ndjamena au Tchad en décembre 2018.

Ils engageront également des discussions sur les récents développements politiques et institutionnels en Afrique centrale ainsi que sur les enjeux liés à la gouvernance, aux processus électoraux, à la situation humanitaire, aux droits de l’homme et à la sécurité intérieure et transfrontalière.

Le mandat du Comité consultatif est d'encourager la limitation des armes, le désarmement, la non-prolifération et le développement dans la sous-région.

Il s'agit d'un groupe sous-régional qui compte 11 États membres : l'Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, le Congo, la République démocratique du Congo, la Guinée équatoriale, le Gabon, le Rwanda et Sao Tomé-et-Principe.

Les Etats membres se réunissent au niveau ministériel deux fois par an pour dresser un état de la situation géopolitique et sécuritaire en Afrique centrale et faire un rapport sur les programmes de désarmement et de limitation des armes dans la sous-région.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner