Kisangani : un soldat tue trois civils avant d’être abattu par ses compagnons

Un soldat a battu à mort sa compagne après une brève dispute, ce jeudi 13 juin dans la commune de Mangobo à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo, indiquent les témoins.

Les voisins qui ont vu la scène ont tenté de maîtriser l’homme qui a aussitôt ouvert le feu, tuant sur le coup deux autres civils. Informés, ses compagnons d’armes ont essayé en vain de le désarmer, avant de l’abattre.

Les jeunes en colère ont promené les cadavres de deux hommes sur les grandes artères de la ville, s’en prenant à leur passage aux biens des particuliers. Certains commerces ont été attaqués sur le boulevard du 30 juin dans la commune Makiso. Le siège du PPRD n’a pas été épargné par ces jeunes en colère. Jusqu’autour de 12 heures (locales), la police tentait de contenir les manifestants, tout en essayant de les convaincre d’acheminer les deux corps à la morgue.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner