PAM étend son assistance humanitaire à 300 mille personnes déplacées en Ituri, une province doublement affectée par des conflits ethniques et à la maladie a virus Ebola.

Décryptage

Nous le disions à l’instant, des investisseurs locaux et étrangers et les représentants des banques et des pouvoirs publics ont réfléchi sur les opportunités d’investissements dans les énergies renouvelables en RDC. Mme Lucine Lemoal, directrice adjointe de Elan, un programme du gouvernement britannique, parle effectivement de ces opportunités et des défis à relever pour offrir aux nombreux consommateurs des services d’énergies renouvelables. Elle s’entretient avec Jean-Pierre Elali Ikoko

Brèves

*En plus bref, rendons-nous d’abord à Goma, au Nord-Kivu, où le tout nouveau Représentant spécial adjoint a.i. du Secrétaire général des Nations unies pour la protection et les opérations auprès de la Monusco, le Français François Grignon, a rencontré le gouverneur de province, Carly Nzanzu Kasivita. C’était mercredi dernier. Le numéro 2 de la Mission onusienne a fait part de sa totale disponibilité quant à son implication dans la recherche de la paix et la sécurité au Nord-Kivu. François Grignon a été nommé le 27 juin 2019 par Antonio Guterres, en remplacement de l’Américain David Gressly, devenu Représentant du Secrétaire général des Nations unies pour la question d’Ebola.

**Restons encore à Goma, volet développement cette fois-ci. La problématique de l’accès à l’électricité des populations rurales d’Afrique centrale a été au centre d’un atelier sous-régional dans cette ville avec la participation de huit pays de cette sous-région. L’initiative de ce forum revient au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Et c’est la cheffe de Bureau terrain du PNUD/Nord-Kivu qui a ouvert les travaux. Dans son mot de circonstance, Mme Oana Mihai a souligné l’importance d’établir des partenariats stratégiques entre les gouvernements, les partenaires au développement, le monde des affaires ainsi que la société civile, pour atteindre l’objectif de l’énergie pour tous. Cet atelier a permis aux représentants des pays concernés de confronter leurs expériences respectives et de conjuguer les efforts en vue d’accélérer l’accès de tous à l’électricité.

***Enfin, un saut à New York, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a présenté mardi dernier une stratégie et un plan d’action mettant l’accent sur les dangers liés à la multiplication des discours de haine, amplifiés par les technologies numériques. Le Secrétaire général a ainsi appelé toutes les entités des Nations unies, les Etats membres ainsi que les entreprises privées, la société civile et les médias, à renforcer leur engagement et leur soutien face à cet enjeu. La stratégie de M. Guterres propose concrètement des idées sur la manière de s’attaquer aux causes profondes et aux facteurs contribuant aux discours de haine et de réduire ainsi leur impact sur les sociétés. 

Invité

La Magazine des Nations unies revient sur l’entretien accordé à Radio Okapi par Omar Aboud, Chef de Bureau de la Monusco/Beni-Butembo-Lubero, au Nord-Kivu. Différentes questions d’actualité de la contrée y ont été abordées, notamment la problématique de la maladie à virus Ebola, sa rencontre avec le leader de la région, Antipas Mbusa Nyamwisi et l’apport de la Monusco dans cette zone. Omar Aboud s’était entretenu avec Sekombi Katondolo.

Nouvelle de province

Dans la province du Maniema, les organisations de la société civile de Kasongo demandent la représentation de la MONUSCO au Sud-Maniema et appellent à plus d’actions pour la protection des civils dans cette partie du territoire nationale. Ce vœu a été formulé à l’issue d’une série d’ateliers de formation et de renforcement des capacités des acteurs locaux en gouvernance sécuritaire, protection des civils et droits de l’homme par les sections substantives de la MONUSCO Kindu. Suivez Dieudonné Tumbausa Bomba, qui a transmis ce message au nom des participants.

Question aux Nations unies

Le mandat d’arrêt lance contre le chef de guerre Guidon au Nord Kivu, c’est la question posée à la conférence bi hebdo des Nations unies le 27 juin dernier à partir de Goma. Suivez la question et la réponse de la porte-parole de la Monusco.

Agenda

Une date à retenir dans vos agendas :

Le 11 juillet, c’est la Journée mondiale de la population. Sachez que jeudi le 4 juillet 2019, que la planète Terre comptait 7 milliards 651 millions 309 mille 214 personnes.

Bonne écoute

/sites/default/files/2019-07/070719-p-f-magun_web.mp3

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner