La Prospérité : « AFDC-A : Bahati exclu, un nouveau directoire installé ! »

Revue de presse du mercredi 17 juillet 2019

La publication des résultats de l’Exetat 2018-2019 et le feuilleton Bahati dans la course vers le perchoir du Sénat sont les principaux sujets traités par les journaux parus mercredi 17 juillet.

La Prospérité raconte qu’après avoir été définitivement radié du FCC, le sénateur Modeste Bahati vient d’être exclu du Regroupement politique AFDC-A. Cette annonce a été faite mardi 16 juillet 2019 au cours d’une assemblée générale extraordinaire réunissant les membres de la Conférence des présidents des partis politiques du regroupement politique « AFDC-A » élargie aux présidents, aux élus nationaux et personnalités politiques, rapporte le quotidien. Un regroupement désormais conduit par la députée nationale Néné Nkulu, accompagnée de 4 Vice-présidents, 2 rapporteurs et 1 questeur, précise le journal. L’AFDC-A qui, à cet effet, réaffirme son appartenance sans équivoque au FCC, sa plate-forme politique.

Mais, Le Phare parle du rififi au sein du FCC où Modeste Bahati demande au Premier ministre d’identifier une nouvelle majorité.

Cette guerre médiatique entre le FCC et l’AFDC-A pourra prendre une autre tournure dans les jours à venir, fait remarquer Politico.cd. Car pour ce media en ligne, Modeste Bahati Lukwebo n’est pas prêt à se laisser chiper l’œuvre taillée de ses mains par un groupe de députés et sénateurs issus de ses entrailles. Face à la presse mardi 16 juillet, l’homme a menacé la cheffe de file des frondeurs Néné Nkulu des poursuites judiciaires, si elle n’arrêtait pas son aventure. 

Pour tout dire, note Le Potentiel, L’AFDC-A se positionne comme une nouvelle plateforme politique au sein de la majorité parlementaire. 

Modeste Bahati Lukwebo, autorité morale de l’AFDC-A, ne désarme pas. Suspendu à « durée indéterminée » du FCC, avant d’être finalement radié de la plateforme politique de Joseph Kabila, Modeste Bahati clame tout haut avoir retrouvé son « autonomie ». Il se sent désormais libre de revendiquer ses droits, au regard du poids politique de son regroupement politique. Mardi devant la presse, Modeste Bahati a appelé le Premier ministre « d’accélérer l’indentification de la nouvelle majorité en considérant la nouvelle plateforme AFDC-A et d’entamer les consultations pour la composition du nouveau gouvernement », rapporte le journal. « A tout prendre, entre l’AFDC-A de Modeste Bahati et le FCC de Joseph Kabila, le divorce est consommé », conclut le tabloïd.

A cet effet, Actualité.cd publie une caricature intitulée : « Bahati accuse le PPRD de faire son shopping à l'AFDC-A ». Certains élus de l'Alliance des forces démocratiques du Congo et alliés (AFDC-A) ont participé à la réunion de la conférence des présidents des regroupements du Front Commun pour le Congo (FCC), élargie aux sénateurs, samedi à Kinshasa. Ils se réclament toujours FCC, révèle le média en ligne.

« C’est la fabrication du PPRD. Il n’y a même pas de secret pour cela. Ils s’immiscent dans la gestion d’un regroupement. Ils savent bien que la charte du FCC interdit formellement de s’immiscer dans la gestion interne des partis et regroupements », a réagi Modeste Bahati Lukwebo, cité par le media.

Les lauréats de l'examen d'Etat 

Sur un autre chapitre, « Kinshasa-Exetat : les résultats sont déjà disponibles avec 72% de réussite », titre Actu30.info, précisant que comparativement à l’année passée, il y a augmentation sensible des candidats à cette session.

« Des lauréats prenant d'assaut ce que Kinshasa compte des débits de boissons et de boites de nuit rivalisant de danses obscènes et de cris tout aussi salaces », s’alarme l’éditorialiste de Forum des As, ajoutant qu’il est donc « difficile de soupçonner dans le chef de ces finalistes la moindre portion de moralité. Hasardeux par conséquent de parier sur ces bacheliers-là pour la nécessaire relève. La jeunesse étant l'avenir de la nation. De quoi désespérer du futur. »

C’est dans ces conditions que Times.cd parle de deux jeunes gens, un lauréat des Examens d’État et son frère, qui ont perdu la vie, mardi 17 juillet, dans un accident de circulation survenu sur l’avenue Kianza dans la commune de Ngaba. « Ils revenaient, sur un taxi-moto, du rond-point Super Lemba où ils étaient allés prendre connaissance du résultat de l'examens d’État dont la publication des résultats a débuté ce même mardi pour la ville de Kinshasa », rapporte le portail, citant des témoins de cet événement malheureux.

Pourtant, à la veille de la publication des résultats, la Police nationale congolaise avait mise en garde les finalistes contre d’éventuels débordements, afin d’éviter ce genre de tragédies.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (151)
Ebola (124)
Djugu (57)
FARDC (52)
Léopards (50)
FCC (48)
Beni (37)
Sénat (30)
Can 2019 (28)
ADF (25)
Lamuka (25)
Caf (23)
AFDC-A (23)
Monusco (21)
CAN (21)
Kinshasa (19)