Beni : la société civile dénonce les nouvelles attaques des ADF

Au moins dix civils ont été tués et d’autres portés disparus au cours de différentes attaques attribuées aux rebelles des ADF depuis cinq jours dans le territoire de Beni (Nord-Kivu). La société civile locale qui donne ce bilan appelle le chef d’Etat à donner plus de moyens qu’il faut aux unités FARDC engagées dans la traque de ce groupe armé pour protéger la population civile.

« Au cours de ces cinq jours que nous venons de passer, nous venons d’enregistrer l’incursion dans la chefferie de Watalinga et il y avait eu trois personnes tuées. Il s’en est suivi la mort par balle de trois personnes à Eringeti dans la nuit d’avant-hier. A cela il faut ajouter deux autres personnes tuées à Mangboko dans la nuit d’avant-hier et dans la nuit d’aujourd’hui à Mayi Moya, deux autres personnes ont été tuées. Ça fait au total dix personnes tuées dans l’intervalle de cinq jours au niveau du territoire de Beni par les ADF », a détaillé le secrétaire de la société civile de Beni, Janvier Kasairyo.

En outre, la même source fait état de quelques personnes qui sont portées disparues notamment quelques enfants et certains adultes.

La société civile appelle donc le président de la République, le ministre de la Défense, le ministre de l’Intérieur et tous les membres du comité national de sécurité à « se mettre ensemble pour prendre des mesures idoines afin d’appuyer les éléments [des FARDC] qui sont sur le terrain pour que l’action militaire soit efficace et nous rassurer de notre sécurité. »

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner