L’ANR n’est pas qualifiée pour requérir un audit sur la gestion de fonds publics, affirme Nathalis Mbumba

Le Parquet général près la Cour des comptes estime que l’audit de décaissements des fonds publics relève de sa compétence et non celle de l’Agence nationale des renseignements (ANR). Celle-ci avait requis l’inspecteur général des finances à auditer tous les décaissements des fonds du trésor public depuis l’investiture du président Tshisekedi, en janvier dernier.

La loi ne donne aucun pouvoir à l’ANR pour « s’ingérer dans les matières très techniques et spécifiques se rapportant aux finances publiques ; pendant qu’il y a une juridiction financière instituée par la constitution », a affirmé l’avocat général près la Cour des comptes, Nathalis Mbumba.

Selon lui, seul le magistrat peut adresser une requête auprès de l’Officier de police judiciaire (OPJ).

« Lorsque le Parquet général requiert, c’est pour déférer aux chambres pour qu’on puisse juger. L’ANR, quand elle requiert, c’est pour en faire quoi ? », a interrogé Nathalis Mbumba.

/sites/default/files/2019-08/06._210819-p-f-kinreactionpgfrequisitionanr.mp3

L’Agence nationale des renseignements a requis l’Inspecteur général des finances à auditer tous les décaissements des fonds du trésor public. Selon la réquisition d’information signée depuis le 17 août par l’administrateur général adjoint de l’ANR et confirmée par ses services, ces auditions sont sollicitées pour des raisons impérieuses de sécurité d’Etat. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner