Tanganyika : 8 km des champs détruits par les hippopotames

Trois hippopotames sèment la terreur depuis une semaine sur la rivière Lukuga à la hauteur du village de Bonet dans la province du Tanganyika. Cette zone est située à 12 km sur la voie ferrée à l’ouest de Kalemie. Ces mamifères ont déjà détruit 8 km des champs.

Le chef de village a appelé jeudi 22 août à l’intervention des autorités provinciales pour sécuriser la population riveraine.

Le chef du village de Bonet a signalé la présence d’un hippopotame sur la rivière Lukuga, il y a une semaine et demie. A ce jour, la même source parle de trois mammifères visibles sur le littoral du cours d’eau.

Cette présence augmente le degré de l’insécurité sur la rivière. La pêche devient difficile et la traversée par pirogue, bien compliquée aussi entre les villages séparés par la Lukuga.

« Cela fait 8 km des champs détruits de Mukala à Maya. C’est aussi dangereux à tous ceux qui traversent la rivière pour atteindre Kalemie avec des produits agricoles », a témoigné le chef Bonet.

Selon lui, il y a aussi des crocodiles dans le même cours d’eau. « Un garçon vient d’être happé au village Katumbi. Son corps n’est pas retrouvé depuis trois jours », a poursuivi la même source. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner